lundi 1 juillet 2013

Influence - L'armée égyptienne, avec ses hélicoptères, fait dans le psychologique (+MAJ 3)

En moins de 24 heures, les hélicoptères de l'armée de l'Air égyptienne ont été utilisés à des fins psychologiques assez différentes...

La nuit dernière, pour la majorité des milliers de manifestants dans les rues du Caire, les forces armées égyptiennes se caractérisent par des chars déployés dans les rues de la ville, des hommes en armes aux carrefours et des hélicoptères qui les survolent, comme ce fût déjà le cas lors de précédentes manifestations en 2011. Des appareils F-16 avaient même été aperçus cette année là, survolant à basse altitude la capitale.
 
Les militaires montrent ainsi leurs muscles, garants de l'ordre, tentant d'être en dehors des jeux des partis, et sont alors pleinement partie prenante, aux yeux des manifestants, des forces appelées à maintenir l'ordre dans les rues de la capitale, usant de toute la palette possible des effets permis par leurs équipements.




D'où cette image prise par un journaliste de l'AFP d'un hélicoptère d'attaque AH-64 A/D Apache (une partie de la flotte est en cours de modernisation pour passer du standard A au standard D) illuminé par les manifestants avec des lasers. Si ils n'étaient pas débranchés (ou réglés sur de mauvaises fréquences ou ondulations), les systèmes de contre-mesures, sensibles au rayons laser, ont dû bipper dans les oreilles du pilote et du chef de bord...
  
Aujourd'hui, l'armée a publié en milieu d'après-midi un communiqué donnant 48 heures pour que le pouvoir politique réponde aux revendications du peuple : un ultimatum avant un forme de coup d'état, jugent certains.

Une diffusion qui fut aussitôt suivie du survol du Caire par 5 hélicoptères léger d'attaque et de reconnaissance Gazelle (appareils produits sous licence à partir de 1978 par l'Arab British Helicopter Company, joint-venture anglo-italo égyptienne) tractant d'immenses drapeaux égyptiens (pour au moins 3 d'entre eux - cf. la vidéo).


Belle opération de com' de l'armée égyptienne, les hélicoptères étant salués par les manifestants qui étaient encore redescendus dans les rues aujourd'hui. Nul ne sait ce qu'il adviendra en Egypte d'ici la fin de l'ultimatum, mais d'ores et déjà, dans le champ des perceptions (et dans d'autres...), les forces armées égyptienne s'agitent et travaillent leur image.

Simplifier à l'extrême (la situation est plus complexe dans les faits, et moins binaire), le changement d'image devient : de l'hélicoptère au pouvoir dissuasif, image d'une possible répression violente, à l'hélicoptère véhiculant un message d'unité nationale et symbole d'une certaine attention portée aux revendications des manifestants...

Ce n'est pas la première fois d'ailleurs que les hélicoptères et les opérations psychologiques se rejoignent, à la fois comme diffuseur de messages via des largages de tracts ou le transport de haut-parleurs, ou comme message lui-même, jouant sur toute la gamme de la force soit protectrice soit dissuasive, etc.

Ainsi, pensons, aux effets des hélicoptères de la Force Licorne survolant Abidjan en mars 2011, symbole de détermination, des hélicoptères lors des inondations dans le Sud de la France, symbole des sauveteurs qui arrivent, de l'envoi d'hélicoptères d'attaque Tigre lors des opérations au Libye, symbole d'une volonté d'aller aux plus près des opérations au sol, etc.


 Aujourd'hui au-dessus de l'Afghanistan, un Sikorsky UH-60 pour larguer des tracts...

 
Hier au Vietnam, un  Bell UH-1 Huey doté de hauts-parleurs...
 
 
MAJ 2 : une vidéo aérienne, depuis un hélicoptère militaire, des manifestations du 30 juin au Caire. Sont visibles également quelques images montrant les lasers pointés vers le ciel (par exemple, à 00 min 33 sec ou à partir de 02 min 54 sec). Un hélicoptère de type Mi-8 / 17 Hip ayant été, apparemment, également "spotté", cf. The Aviationist).
 

 
MAJ 3 : quand ce ne sont pas les hélicoptères (qui sortent quasiment tous les jours), c'est la patrouille acrobatique de l'armée de l'Air égyptienne, appelée "Silver Stars", qui assure hier au-dessus du Caire le show avec ces appareils biplaces d'entrainement d'origine chino-pakistanaise K-8 Karakorum (cf. la vidéo de la BBC ici)...
 

1 commentaire:

Renato Iellina a dit…

Je suis Psy Ops , je trpouve votre article très intéressant.