mercredi 31 août 2011

Dis moi ce que tu lis, je te dirais qui tu es : les lectures conseillées du général Dempsey

Le chef d'Etat-major de l'US Army, le général Martin Dempsey, a publié récemment la liste d'ouvrages professionnels à destination des membres civils et militaires de l'US Army. Sans doute moins scrutée que le montant de l'ardoise a absorber par le ministère de la Défense dans le cadre des annulations de crédits, cette liste mérite que l'on s'y attarde.

Pour faire un bon militaire américain, il faut lire d'un peu de tout

Elle est organisée en trois parties : "Histoire et héritage" (12 ouvrages), "Leadership" (7 ouvrages) et "Analyse critique et contexte global" (7 ouvrages). Des ouvrages faisant appel à l'histoire, la sociologie des organisations et de l'innovation, le management sont conseillées. Une belle vision diversifiée pour multiplier les apports intellectuels.

La rumination de l'Histoire est en bonne place. Des Thermopyles à l'Irak en passant par les guerres indiennes, la guerre de Sécession, la guerre contre les Boers, la Seconde guerre mondiale, la guerre de Corée et du Vietnam ou la guerre d'Afghanistan, l'étude de nombreux cas historiques est prescrit.

Parmi les auteurs classiques, Sun Tsu et Clausewitz (en 1ère position dans la partie "analyse critique et contexte global") y figurent. Par contre pas de Jomini que l'on dit pourtant plus lu aux Etats-Unis qu'en Europe. Peut-être est-il si lu automatiquement, qu'il n'est pas nécessaire de le mentionner?
Deux ouvrages de Thomas Friedman, auteur, chroniqueur et journaliste à succès, sont conseillés pour une vision de la mondialisation très en vogue actuellement à Washington : un juste niveau de libre-échangisme, un peu mais pas trop d'organisations internationales, une nécessaire, modernisation du monde arabe, etc.

Les principaux thèmes qui semblent être abordées sont : les valeurs militaires, la notion de héros, les opérations de guérilla et de contre guérilla, l'importance de la culture et le poids de l'héritage, le processus de construction d'une Nation, la place de l'Asie et de l'Océan indien dans le monde de demain (un vrai basculement pour les Etats-Unis), etc.

Dis mois ce que tu ne lis plus ou ne lis pas, je te dirais ce que tu es devenu ou ce que tu ne deviendra pas...

La dernière liste remontait à 2002. On y trouvait alors, entre autres, du John Keegan, plus de lectures sur la Seconde Guerre mondiale (guerre totale très conventionnelle), du Bruce Berkowitz (la guerre infocentrée, en réseaux, etc.), du Martin Van Creveld sur la logistique, et Samuel Huntington sur les relations civilo-militaires et sur le choc des civilisations.

Ainsi, et sans essentialiser, l'armée de Terre américaine semble bien avoir évolué en 9 années d'opérations et de réflexions. Ces lectures conseillées en sont un des indices. Toujours, et comme le remarquait JGP, aucun auteur français. En auriez-vous, chers lecteurs, à proposer? Un top 3 des lectures indispensables?

Pour info, les lectures obligatoires pour le concours de l'Ecole de Guerre était il y a peu Trois siècle d'obéissance militaire, 1650-1958 par le Maréchal Juin, La guerre et la paix : approches contemporaines de la sécurité et de la stratégie par Charles-Philippe David (illisible) et La chair et l'acier, l'invention de la guerre moderne : 1914-1918 par le colonel Michel Goya.

1 commentaire:

Opinions a dit…

Voilà une liste d'auteurs français que les Américains devraient inclure dans leur liste. Egalement les chefs français devraient relire, mais le problème est politique et la mise en oeuvre des procédures est pratiquement impossible actuellement.
Burgeaud, Lyautey, Gallieni, Lacheroy, Hogeard, Trinquier.